A propos

Respecte le Pays et les habitants qui nous ont accueillis…
et ne te mêle pas de leurs affaires.

Telles étaient les paroles que mon père, italien jusqu’à sa mort, me répétait quand j’étais gamin.
Pour lui, ne pas se mêler de leurs affaires cela voulait dire ne pas s’occuper de politique. Il avait ses idées et n’était pas toujours d’accord avec les décisions des politiciens, mais il n’en parlait pas en dehors de la sphère familiale. Même le choix de mon prénom devait montrer que notre intégration était réussie.

Aussi, bien qu’ayant eu à 16 ans mon passeport suisse et ayant fait mon « armée » comme on dit chez nous, je suivis cette recommandation paternelle. C’est pourquoi, je restai à distance de la chose politique, jusque tard, consacrant le plus clair de mon temps au plan sportif (compétition et comité).

Mais, finalement, l’évolution des mentalités des immigrés actuels m’oblige à réagir. Beaucoup n’ont pas la notion du respect. Ils entrent dans votre salon (pays), mettent les pieds sur la table (incivilité) et attendent que vous leur serviez à boire et à manger (aide sociale), puis se disent que votre lit doit être moelleux (refus de partir).

C’est pourquoi je suis pour un programme d’intégration sérieux où l’on donne une chance d’accueil à ceux qui veulent vraiment respecter nos règles et que pour les autres, qui pensent qu’en Suisse il n’y a qu’à se servir, l’on soit ferme et intransigeant.

Mon voeux: que tous ceux qui veulent faire de la Suisse leur nouvelle patrie appliquent les paroles de mon père. Et ils seront, en retour, également respectés.

Laisser un commentaire